Citoyenneté numérique : 7 Stratégies pour les familles, les écoles et les groupes de jeunes 2


Citoyenneté numérique : 7 Stratégies pour les familles, les écoles et les groupes de jeunes

par Erika Leonard, directrice du programme Kidpower California | 14 octobre 2016


Pour la journée de l’amitié, afin que tous nos jeunes restent connectés avec leurs amis en toute sécurité, voici la traduction de la semaine de la citoyenneté numérique, un article d’Erika, directrice du programme Kidpower en Californie, avec 7 activités à faire en famille, à l’école ou avec tout groupe de jeunes.


Au cours de la Semaine de la citoyenneté numérique, parrainée en Californie par l’excellente organisation à but non lucratif « Common Sense Media » (Sens commun des médias), rejoignez les nombreux parents, éducateurs et autres leaders adultes qui prendront du temps avec les jeunes pour modéliser et enseigner des stratégies pour une vie en ligne sûre et positive !

Beaucoup d’adultes s’inquiètent que leur propre manque d’habilité ou d’expérience en ligne signifie qu’ils n’ont rien à offrir à leurs enfants en termes de citoyenneté numérique. Ce n’est pas vrai.

Chez Kidpower, nous nous concentrons sur ce que les gens peuvent faire pour protéger leur propre sécurité et la sécurité d’autrui. Lorsque l’inquiétude ou le manque de confiance empêche les adultes de prendre les mesures positives qu’ils ont effectivement le pouvoir de prendre, les enfants sont moins en sécurité – qu’ils soient dans le monde numérique ou dans le monde réel.

Tous les parents, les enseignants ou autres adultes responsables – même ceux qui ont des enfants de moins de 5 ans, et même ceux qui ne sont pas connectés ou dont les enfants ne sont pas actuellement en ligne – peuvent suivre chacune des 7 étapes suivantes pour soutenir la sécurité numérique actuelle ou future des enfants. Pendant la semaine de la citoyenneté numérique, vous pouvez :

 

Jour 1 : Faire un brain-storming sur la « bonne citoyenneté » pour chacun d’entre nous

Qu’est-ce que c’est pour toi d’être un « bon citoyen » – simplement en tant que personne, connecté ou ailleurs ? Cela signifie-t-il que tu agis respectueusement ? Que tu contribues au tout ? Que tu te comportes de manière à renforcer le sentiment de sécurité ?

Que signifie la bonne citoyenneté dans une école maternelle – plutôt que dans un lycée ou un bureau ? ou dans un jeu vidéo ou n’importe quel groupe en ligne ? Quelles sont les différences ?

Veux-tu être un bon citoyen ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Comment peut-on utiliser notre propre pouvoir maintenant pour être de bons citoyens partout où nous allons – connectés ou ailleurs ?

 

Jour 2 : Identifier certaines valeurs sociales de base et considérer la façon dont elles pourraient s’appliquer en ligne

Faire un brainstorming avec les enfants, en prenant en compte leur âge, sur les façons dont chacun pense que les gens devraient et ne devraient pas traiter les autres. Pour chaque élément, qu’ils soient suggérés comme «je fais » ou « je ne fais pas », considérer si ces valeurs pourraient également être appliquées dans le monde numérique.

Par exemple, si quelqu’un suggère : « On ne prend pas les choses des autres. » Cela amène à parler de concepts comme le droit d’auteur et le plagiat, qui sont des façons de prendre les choses de quelqu’un d’autre sans autorisation.

 

Jour 3 : Enseigner aux enfants que la technologie numérique a le pouvoir de multiplier et d’accélérer les choses

Nous devons tous comprendre que la technologie numérique a le pouvoir de transporter nos mots, nos images, nos enregistrements et toutes autres actions à beaucoup de monde – très vite. Cela signifie que « le récupérer » soit beaucoup plus difficile en ligne que dans le monde réel.

Un comportement généreux peut être amplifié et porté plus loin que jamais grâce à la technologie numérique. Un comportement cruel et offensant aussi peut maintenant être amplifié et porté beaucoup plus loin et plus rapidement que jamais.

Comprendre cela nous aide à faire des choix plus judicieux en ligne, y compris en considérant comment nous pourrions prendre en charge notre propre réputation en ligne. Modèle et pratique l’utilisation du pouvoir « Je me calme » et du pouvoir  « Je pense d’abord » avant de parler ou d’agir – dans le monde réel aussi bien qu’ en ligne, surtout quand nous nous sentons contrariés.

 

Jour 4 : Enseigner aux enfants que les lieux numériques ne sont pas privés

L’affichage, l’envoi, le tweet, l’enregistrement et d’autres formes de communication numérique créent une empreinte numérique. Cela signifie que d’autres personnes – y compris les parents, les autorités, les enseignants, les pairs et les employeurs – peuvent les voir ou les entendre, maintenant et même dans les années à venir, même si tu penses avoir utilisé une plate-forme conçue pour être « privée ».

Nous pouvons faire des choix plus éclairés en ligne si nous imaginons que toutes les personnes que nous connaissons verront ou entendront notre communication tout de suite. Si l’idée que tout le monde voie ce que tu as dit ou fait t’empêche de dormir, ne le poste pas !

Revoir le sujet du jour 2 selon lequel la sécurité est relative. Les adultes responsables de la sécurité d’un enfant peuvent avoir besoin d’accéder au compte de l’enfant justement parce qu’ils sont responsables de sa sécurité – même si cela met l’enfant en colère.

 

Jour 5 : Enseigner aux enfants que la sécurité et la citoyenneté numériques signifient que nous respectons la vie privée d’autrui, même si nous comprenons que d’autres peuvent ne pas respecter notre propre vie privée.

Faire un brainstorming sur des exemples de respect de la vie privée dans le monde réel, tels que :

  • Nous n’entrons pas dans les maisons ou dans les voitures des autres sans permission.
  • Nous ne lisons pas les magazines des autres sans permission.
  • Nous ne faisons pas de commérages, ce qui signifie que l’on ne parle pas de personnes de manière inappropriée et on ne partage pas d’informations privées ou d’histoires d’autres personnes sans leur permission.

Considérons des exemples similaires de respect de la vie privée dans les espaces en ligne, tels que :

  • Nous ne nous connectons pas au compte de quelqu’un d’autre sans leur permission.
  • Nous ne lisons pas les messages privés de quelqu’un d’autre sans leur permission.
  • Nous ne partageons pas d’histoires, d’images ou d’enregistrements d’autres sans leur permission.

Revoir le fait que la sécurité est relative. Lorsque les enfants partagent des informations avec les adultes parce qu’ils sont inquiets ou mal à l’aise ou parce qu’ils pensent qu’il y a un problème de sécurité, ils nous le disent parce qu’ils ont besoin d’être en sécurité. Ce n’est pas pour rapporter ni cafter. Les familles ont souvent des accords selon lesquels les comptes en ligne des enfants ne sont pas privés et que les adultes peuvent contrôler les communications et les recherches en ligne des enfants à tout moment. Ceci est important pour aider les enfants à être en sécurité lorsqu’ils sont connectés

 

Jour 6 : Enseigner aux enfants que, s’ils font l’expérience de cyber-harcèlement ou de harcèlement dans le monde réel, ce n’est pas de leur faute et qu’ils méritent d’être en sécurité.

Même les jeunes enfants savent que parfois les gens peuvent avoir des comportements difficiles. Ils éprouvent cela dans le monde réel lorsque d’autres enfants jettent du sable ou poussent. Ils savent aussi que les gens peuvent être incroyablement gentils et généreux.

La gamme complète des comportements se retrouve en ligne aussi. Nous avons des habilités pour être en sécurité avec des comportements difficiles et des comportements d’intimidation et de harcèlement dans le monde réel. Les mêmes habilités nous permettent d’être en sécurité dans les espaces en ligne.

Ces habilités sont :

  • Etre attentif : sois conscient de ce qu’il se passe ; fais attention aux paroles et aux actions des autres ; remarque si tu te sens mal à l’aise ou en danger.
  • Prendre en charge la situation : Il y a des centaines d’actions possibles de te prendre en charge, y compris quitter la conversation, se déconnecter, poser des limites, rejoindre une nouvelle conversation ou le blocage de certains utilisateurs. Il faut aussi sauvegarder les preuves de comportements nuisibles en utilisant la capture d’écran et l’impression.
  • Obtenir de l’aide : si tu fais face à l’intimidation ou le harcèlement dans le monde numérique comme dans le monde réel, ce n’est pas de ta faute. Tu mérites d’être à l’abri de toutes sortes d’intimidations. Si tu te sens intimidé, dis-le à un adulte et insiste jusqu’à ce qu’à obtenir de l’aide. Obtenir de l’aide avec les problèmes en ligne signifie toujours parler à un adulte en qui tu as confiance dans le monde réel, même si le jeu ou l’application propose un moyen de signaler les problèmes que tu pourrais également choisir d’utiliser.

Tu peux en apprendre plus sur les habilités en prévention de l’intimidation en visitant la page de prévention de Kidpower, pour prévenir de l’intimidation et du harcèlement.

 

Jour 7 : Faire une promesse de sécurité et de citoyenneté numérique Kidpower pour soutenir les habilités pour des expériences en ligne sûres et positives, maintenant et pour les années à venir.

Le modèle Kidpower Digital Citizenship and Safety Agreement est conçu comme un outil pour aider les enseignants, les parents et les autres leaders adultes à créer leur propre accord avec les jeunes sous leur garde.

Vous et les jeunes de votre vie peuvent avoir un accord beaucoup plus court et plus simple – ou beaucoup plus long, plus détaillé ! Certains accords, en particulier avec les jeunes enfants, peuvent inclure des dessins et des illustrations. D’autres incluent beaucoup plus de détails sur les mots de passe ou sur des jeux vidéo multijoueur spécifiques.

Ajoutez dans votre promesse tout ce qui est utile pour votre famille ou votre groupe. C’est le fait d ‘établir cette promesse ensemble qui est important.

 

Le plan de la Semaine de la citoyenneté numérique de 7 jours de Kidpower vise à aider les adultes, quel que soit leur niveau de compétence ou leur confiance à utiliser les nouvelles technologies, à croire en leur capacité à jouer un rôle positif et significatif dans la sécurité numérique de leurs propres enfants et à être capable de développer leurs habilités en matière de citoyenneté. Dans le même temps, nous savons que la connaissance est habilitante ! Nous encourageons tous les leaders adultes à utiliser les ressources ci-dessous pour en savoir plus sur la citoyenneté numérique et la sécurité connecté – et pour utiliser la bibliothèque en ligne de Kidpower (adhésion gratuite à la communauté), des livres, des ateliers et d’autres ressources pour continuer à développer vos habilités pour être en sécurité avec les personnes partout dans le monde entier – y compris connecté !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Citoyenneté numérique : 7 Stratégies pour les familles, les écoles et les groupes de jeunes