Penser et demander AVANT.


par Irene van der Zande, fondatrice du programme Kidpower et directeur exécutif Californie

Lire la version originale anglaise

Vérifiez avant de partir, même avec des gens que vous connaissez

À tout âge, on est plus en sécurité si ceux qui tiennent à nous savent où on va, avec qui on est, et pour quoi faire. Apprendre aux enfants, à ‘ demander avant ’ auprès des adultes responsables, comme les parents, les enseignants ou d’autres personnes qui s’occupent d’eux, avant de changer de plan ou d’activité, permet de les protéger contre toute sorte de dangers.

Le plus souvent, les enfants et les adolescents peuvent être atteints par des gens qu’ils connaissent plutôt que par des inconnus. Il est donc important d’être explicite en disant que cette règle de sécurité s’applique à chaque fois que les plans convenus sont modifiés, y compris avec les personnes qu’ils connaissent déjà.

Pour éviter les problèmes, commençons par être très clair avec ce qui est prévu comme type d’activité, le jour et le lieu. 

Plus les enfants sont jeunes, plus ce plan doit être précis et à court terme. Par exemple : « Je te laisse maintenant à ton cours de trampoline pendant que je vais faire les magasins. Reste ici dans cette pièce et n’hésite pas à dire à l’animateur quand tu as besoin d’aller aux toilettes. Si je suis en retard pour venir te chercher, dis-le au directeur pour qu’il puisse me contacter immédiatement. »

Avec les enfants plus âgés et les adolescents, demandez-leur de vous dire leur planning du jour pour s’assurer que vous êtes tous sur la même longueur d’onde. Vous pouvez également vous mettre d’accord avec eux sur les différentes façons de ‘ demander avant ’ par exemple par textos – pour savoir dans quels endroits ou avec quelles personnes ils peuvent aller sans ‘ demander avant ’, tant qu’ils se rappellent de ‘ penser avant ’ et de vous tenir informé. 

Si des jeunes vivent loin de chez eux, ils sont toujours plus en sécurité s’ils communiquent au sujet de leurs plans avec leurs colocataires ou amis.

Selon l’âge, les capacités et les expériences de vie des enfants et des adolescents, les situations dans lesquelles ‘ penser et demander avant de changer de plan ’ va pouvoir se pratiquer avec eux, peuvent prendre différentes formes :

  • Avant d’utiliser le four ou saisir quelque chose de coupant,
  • Avant de jouer à « cache-cache »,
  • Avant de t’approcher d’un chien ou d’un animal, comme un cheval, un oiseau, un chat ou un serpent,
  • Avant d’ouvrir la porte à quelqu’un qui n’est pas attendu,
  • Avant d’aller à la piscine,
  • Avant de plonger dans un lac,
  • Avant d’aller avec un voisin sympa, même si c’est un autre enfant qui t’invite à faire quelque chose d’amusant;
  • Avant de partir avec quelqu’un, y compris si tu le connais, et même s’il déclare que tes parents lui ont dit que tu peux y aller,
  • Avant de monter dans une voiture, même si tu vas être en retard à l’école, même avec quelqu’un que tu connais déjà,
  • Avant de quitter ta famille ou ton groupe lors d’une sortie pour aller aux toilettes, ou retourner chercher quelque chose que tu as oublié,
  • Avant d’aller avec un.e ami.e à une fête ou dans un parc,
  • Avant de t’approcher de quelqu’un que tu ne connais pas trop, y compris une personne qui essaie de t’approcher en te posant des questions, en proposant de te donner quelque chose, ou en voulant que tu l’aides à chercher un autre enfant ou un chien perdu.

La pratique suivante ‘ penser et demander avant ’ est simple à enseigner et prend moins de cinq minutes. N’oubliez pas de la rendre amusante et non effrayante. 

On peut faire semblant d’être quelqu’un qui ne connaît pas les règles de sécurité plutôt que de faire quelqu’un de dangereux. 

Aidez les enfants à réussir en faisant une pause et en les encourageant sur ce qu’il faut faire. Voici comment on peut présenter la pratique(en italique):

Voici une habileté de sécurité Kidpower qui peut t’aider à t’amuser plus et à avoir moins de problèmes. Il te faut ‘ Demander avant ’ à un adulte responsable si tu veux changer de plan sur l’endroit où tu vas, avec qui, et ce que tu veux faire – même pour des gens et des endroits que tu connais bien. Il peut être difficile de partir loin de quelqu’un qu’on aime bien ou d’attendre avant de faire quelque chose qu’on aime, c’est pour cela qu’on s’entraîne. Tu l’as peut-être déjà appris, mais tu peux utiliser cette pratique pour apprendre cette habileté à d’autres enfants autour de toi.

Supposons que je sois ton voisin et que tu es souvent venu chez moi avant. Là, je te dis : « Viens la maison. J’ai des bébés chats avec qui tu pourras jouer ! » (Vous pouvez changer l’activité proposée selon l’intérêt et l’âge des enfants.)

Tout le monde répète à voix haute : « Je vais ‘ demander avant ’ ! » (Entraînez les enfants à répéter après vous, puis à se lever et à s’éloigner de vous.)

Supposons que je dise : « Mais j’ai déjà demandé à ton père et il est d’accord. »

Tout le monde répète à haute voix : « J’ai encore besoin de ‘demander avant ’ ! » (Entraînez-les à répéter après vous, puis à se lever et partir demander à un adulte responsable.)

Maintenant, entraînez les enfants à s’éloigner de vous alors que vous les appelez : « Hé ! Mais où tu vas ? » 

Entraînez-les à aller voir quelqu’un – ou même utiliser une chaise – en prétendant être l’adulte responsable (parent, baby-sitter, grand-parent, frère ou sœur plus âgé, etc.) et à demander: « Est-ce que je peux aller voir le voisin et ses bébés chats?»

Puis, faites dire à l’adulte responsable: « Merci d’avoir ‘ demandé avant ’. Oui, tu peux y aller. ».

Si l’enfant a un téléphone mobile, vous pouvez lui demander de faire semblant de vous écrire un texto pour ‘ demander avant ’ et de lui faire une réponse. Vous pouvez appliquer plus de pression émotionnelle en prétendant être quelqu’un qui vient à la place de l’adulte qu’il attendait et lui proposer un tour en voiture, ou en prétendant être un autre enfant qui dit : « Ca prendra juste 2 minutes. Allez, tu n’es plus un bébé, pas vrai !? »

Si vous prétendez être quelqu’un que l’enfant ne connaît pas bien, entraînez le jeune enfant à s’éloigner immédiatement pour être hors d’atteinte – et à ne pas parler avec un inconnu qui s’approche d’eux – et à aller voir leur adulte responsable. Entraînez les enfants plus âgés à ‘ penser avant ’ en évaluant s’il y a des gens à proximité qui pourraient les aider et quel est le comportement de la personne qui s’approche. S’ils ne sont pas sûrs que la situation est sécuritaire, leur réflexe devrait consister à s’éloigner et à se mettre en sécurité.

L’histoire de la Pizza  Kidpower est une façon amusante d’expliquer l’importance de l’habileté ‘ demander avant ’ aux enfants, y compris avec des gens que vous connaissez – à la fois pour leur sécurité et pour la sécurité émotionnelle de leurs adultes responsables.

Illustration : Un jour, un garçon revenait à pied de l’école pendant que sa mère l’attendait à la maison. Son père a quitté le travail tôt et en arrivant en voiture, a dit à son fils: « Allons chercher une pizza ! »

C’était une superbe idée  sauf qu’ils ont oublié de faire une chose très importante : prévenir la mère du garçon. Quand son fils n’est pas rentré, qu’est-ce que sa mère a fait ? C’est vrai, elle a commencé à s’inquiéter. La mère du garçon a appelé son mari, mais il n’a pas répondu. Alors elle a appelé la police. Ils ont fait une recherche complète dans la ville jusqu’à ce que le garçon et son père rentrent à la maison, avec des traces de pizza partout.

Pensez-vous que la maman était heureuse d’apprendre que son fils était en sécurité? Oui bien sûr. Et pensez-vous qu’elle était contrariée que lui et son père ont oublié de lui dire qu’ils avaient changé le plan initial ? Oui, elle l’était ! N’oubliez pas que même si des adultes oublient les règles de sécurité, vous pouvez les aider à se souvenir !

Au lieu de vous inquiéter ou de parler des mauvaises choses qui pourraient se produire, chez Kidpower, nous vous recommandons d’utiliser des histoires et des pratiques comme celles-ci qui peuvent aider à autonomiser les enfants et à les préparer à prendre en charge leur sécurité.

Ressources additionnelles

Sortir seul : comment préparer les enfants à rester en sécurité

Conseils pour la sécurité avec les inconnus et les gens que les enfants connaissent

Vidéos d’Halloween sur les inconnus: Enseigner la sécurité avec une pratique réussie au lieu d’un échec effrayant

La plupart des gens sont bons – Une leçon de vie Kidpower pour nous tous

Le pouvoir de la pratique positive

Notre série de BD sur la sécurité Kidpower offre un moyen facile et amusant d’introduire et de pratiquer des habiletés en matière de sécurité avec les enfants et les jeunes.Pour plus d’informations sur les ressources de Kidpower pour enseigner ces habiletés et concepts de sécurité des personnes, veuillez visiter notre bibliothèque en ligne (adhésion gratuite à la communauté) et notre librairie RelationSafe™.


Article publié en anglais : 6 août 2015   |   Dernière mise-à-jour : 11 mai 2021 |   Lire la version originale anglaise

Article publié en français : 6 mai 2021   Dernière mise-à-jour : 6 mai 2021


À propos de l’auteure

Irene_van_der_Zande-Fondatrice-de-Kidpower
Irene van der Zande – Fondatrice de Kidpower

Irene van der Zande, Fondatrice de Kidpower® et directrice générale de Kidpower International depuis ses débuts en 1989. Irene van der Zande est passée maître dans l’art d’enseigner la sécurité à l’aide d’histoires et d’exercices pratiques ainsi que dans l’art d’inspirer d’autres à faire de même. Son expertise en matière de protection de l’enfant et de la sécurité personnelle en général a été mis en lumière dans de nombreux médias : USA Today, CNN, Today Moms, LA Times et The Wall Street Journal.

Elle est également l’auteure de nombreuses publications. Certains titres forts demandés sont :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.