Apprendre aux enfants à persévérer pour assurer leur sécurité personnelle


par Irene van der Zande, fondatrice du programme Kidpower et directeur exécutif Californie

Lire la version originale anglaise

Apprendre à persévérer face aux obstacles est essentiel pour la sécurité personnelle – ce qui est une habileté humaine essentielle. L’article suivant est tiré du livre The Kidpower Book for Caring Adults.

Comme le sait tout parent ou tout enseignant, dès lors qu’ils se sentent en sécurité, la plupart des enfants peuvent être assez têtus pour exiger ce qu’ils veulent et persévérer. Dans les ateliers avec des enfants dès l’âge de quatre ans, nous leur apprenons souvent à dire le mot « persévérer ! ». Nous leur expliquons ceci : « La persistance signifie  “ ne pas abandonner ” même si on fait quelque chose de difficile ou qui ne fonctionne pas tout de suite. »

Quel est le rapport entre la persévérance et la sécurité personnelle ?

Protéger la sécurité personnelle des enfants dans le monde réel exige souvent qu’ils puissent persévérer au lieu d’abandonner s’ils sont confrontés à des problèmes, s’ils se sentent mal à l’aise ou anxieux. Par exemple, poser une limite peut d’abord provoquer une réaction négative. Savoir comment persévérer avec une réponse positive face à une réaction négative peut faire la différence sur la manière dont la limite sera respectée. De plus, nous voulons que les enfants demandent de l’aide quand ils en ont besoin – mais persister à demander de l’aide quand personne ne semble nous écouter peut être très difficile. Pour que les enfants puissent avoir confiance en leur pouvoir personnel, ils doivent savoir comment continuer à persister s’ils se sentent bouleversés, découragés, malheureux, embarrassés ou fatigués.

Ce que les adultes peuvent faire

Les adultes peuvent soutenir le développement de la capacité de persister de la manière suivante :

  • Donner aux enfants l’opportunité de relever des défis là où ils peuvent réussir ;
  • Les encourager plutôt que de faire les choses à leur place, même si les enfants demandent de l’aide ;
  • Reconnaître le sentiment de tristesse sans laisser les enfants se replier sur eux-mêmes.
  • Faire s’exercer les enfants en les encourageant afin qu’ils puissent répéter les habiletés dont ils ont besoin pour progresser ;
  • Encourager en continu pour montrer comment ne jamais abandonner.
  • Découper un défi en plus petits bouts lorsque les enfants sont bloqués.
  • Et motiver les enfants à persister même s’ils n’en ont pas envie.

Amener les enfants à gravir les obstacles

Les activités physiques peuvent aider à renforcer la confiance dans la capacité de persister. Certaines personnes le font par le sport ou la danse. Quand mes propres enfants étaient jeunes, je le faisais lors des randonnées et des voyages en famille, notre unité de Scouts, et notre groupe de feu-de-camps. Ma théorie était que, si les enfants avec moi avaient assez d’énergie pour courir, crier ou s’éclabousser dans les ruisseaux lors d’une pause dans une randonnée, c’est qu’ils avaient assez d’énergie pour continuer, quoi qu’ils en disent.

« Mais je suis trop fatigué ! J’en peux plus ! » se plaignaient souvent les enfants. « Quand-est ce qu’on arrive ! » — Je comprends, dis-je affectueusement. « Il suffit de continuer à mettre un pied devant l’autre et vous arriverez jusqu’en haut. Promis. »
Parfois, nos randonnées ont pris plus de temps et furent ponctuées de plaintes et de soupirs, mais nous y sommes toujours arrivés. J’ai proposé des récompenses pour aider à rendre la randonnée plus intéressante et amusante. Discussion, une attention spéciale, friandises pour la balade, histoires, chansons.

Quand les enfants râlaient vraiment, j’ai fait monter les enchères : « Je t’aime trop pour te laisser arrêter maintenant ! » ai-je expliqué à une jeune éclaireuse des Scouts. Pendant 3 km, j’ai tenu fermement sa main moite dans la mienne pour l’empêcher de tomber. Puis elle a insisté pour me montrer avec conviction (et tout le monde nous regardait) à quel point elle était épuisée. Quand nous sommes arrivés à la partie du sentier qui impliquait de l’escalade sur les rochers à mains nues, cette jeune fille a trouvé sa motivation et a rejoint ses amis avec enthousiasme.

J’ai encouragé les enfants qui faisaient de la randonnée avec moi à ne pas se plaindre et j’ai fait mon possible pour récompenser une joyeuse persévérance. Leur sentiment de réussite à la fin de la randonnée a toujours confirmé que tous les obstacles rencontrés le long du chemin en valaient la peine.

La persévérance paie

Des recherches récentes montrent que les enfants qui ont été félicités pour avoir fait des efforts ont fait de meilleurs résultats sur les tests d’intelligence que les enfants à qui on a juste dit qu’ils étaient intelligents. Il semble que les enfants à qui on a juste dit qu’ils étaient intelligents avaient peur de l’échec. Alors que les enfants qui comprenaient que leur cerveau est comme un muscle qui a besoin d’exercice étaient plus susceptibles de prendre des risques et de déployer des efforts.

Faire des efforts tandis qu’il y a un inconfort intérieur et un découragement extérieur demande du travail. Apprendre à persister dans le temps est une compétence qui peut bien servir les enfants, non seulement en étant en sécurité avec les gens, mais aussi dans tous les domaines de leur vie. Chaque fois qu’un enfant fait preuve de détermination pour faire face à un obstacle, grand ou petit, nous pouvons célébrer en disant: « C’est génial ! Tu utilises ton pouvoir de persévérance ! »

Voir aussi : Enseigner la compétence de la confiance.


Article publié en anglais : 8 mars 2012   |   Dernière mise-à-jour : 16 juin 2016 |   Lire la version originale anglaise

Article publié en français : 17 mars 2021   Dernière mise-à-jour : 17 mars 2021


À propos de l’auteure

Irene_van_der_Zande-Fondatrice-de-Kidpower
Irene van der Zande – Fondatrice de Kidpower

Irene van der Zande, Fondatrice de Kidpower® et directrice générale de Kidpower International depuis ses débuts en 1989. Irene van der Zande est passée maître dans l’art d’enseigner la sécurité à l’aide d’histoires et d’exercices pratiques ainsi que dans l’art d’inspirer d’autres à faire de même. Son expertise en matière de protection de l’enfant et de la sécurité personnelle en général a été mis en lumière dans de nombreux médias : USA Today, CNN, Today Moms, LA Times et The Wall Street Journal.

Elle est également l’auteure de nombreuses publications. Certains titres forts demandés sont :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.