Enseigner aux enfants la confiance en soi


Enseigner aux enfants la confiance en soi

Irene_van_der_Zande-Fondatrice-de-Kidpower

Irene van der Zande – Fondatrice de Kidpower

Par Irene van der Zande, Fondatrice Kidpower et Directrice Exécutive

 

La confiance en soi peut se développer par le biais de la pratique positive en situations difficiles et est une qualité essentielle pour faire une énorme différence en matière d’autoprotection et de sécurité inter-relationnelle.

Parfois, les gens me demandent: «Pourquoi continuez-vous à dire que Kidpower enseigne la confiance en soi ? Je pense à la confiance en soi dans le sens où l’on croit en soi et que c’est un ressenti ou une croyance, pas une compétence qui peut être enseignée ! »

En réalité, je pense que la confiance en soi peut correspondre à différentes choses – une sensation, une attitude, une croyance, une décision et un ensemble de compétences qui peuvent être apprises.

La sensation de confiance en soi s’exprime lorsqu’on a l’impression d’être puissant, précieux et compétent. Certaines personnes chanceuses paraissent tout naturellement confiantes en elles. Cependant, en travaillant avec des milliers d’élèves de tous horizons, nous avons découvert que les personnes de tous âges et de toutes capacités peuvent apprendre à développer à afficher de la confiance en soi, peu importe ce qu’elles ressentent en leur for intérieur.

Nous disons à nos élèves « On vous écoute plus et vous dérange moins si vous agissez de manière attentive, calme et respectueuse ».

« Etre attentif » signifie prêter attention et observer tout ce qui vous entoure.Attention, Calme et Respectueuse Confiance

« Calme » signifie garder le contrôle de votre esprit, de votre corps et de vos paroles.

La « confiance respectueuse » signifie que vous agissez comme si vous croyez en vous et respectez les autres. Nous encourageons ensuite nos élèves à pratiquer assis, à parler et à marcher tout en faisant preuve d’attention, de calme et de confiance en soi respectueuse.

  • Positionner son corps grand et ouvert, les épaules baissées, le dos droit et la tête haute
  • Utiliser un « regard doux » en regardant autour de soi plutôt qu’en fixant quelqu’un ou en agissant timidement
  • Garder un visage paisible et un langage corporel démontrant une attitude calme
  • Utiliser une « voix régulière » – ferme plutôt que gémissante, hésitante ou irritée – suffisamment forte pour être entendue aisément
  • Exprimer ce que je veux ou ne veux pas en utilisant des mots clairs et polis
  • Rester concentré pendant que l’animateur fait mine d’être impoli ou effrayant

On peut également acquérir les compétences nécessaires pour se protéger d’expériences susceptibles de nuire à notre confiance en soi. En gérant des problèmes, on développe cette sensation de confiance en soi et en multipliant ces expériences réussies, on renforce cette compétence.

L’un de mes enseignements préférés du livre de Stephen R. Covey, « Les 7 habitudes des gens très efficaces», est que l’amour n’est pas juste un sentiment. Aimer quelqu’un est en réalité une décision. Vous pouvez démontrer de l’amour à une autre personne si vous avez décidé de l’aimer, même si vous ne ressentez pas d’amour envers elle à ce moment précis. Ce faisant, vous pouvez créer les conditions favorables amenant à plus de sentiments d’amour entre elle et vous. (Prendre des décisions sécuritaires au sujet de l’amour et de la démonstration de l’amour dans des modes de vie sains sont également des compétences que nous pouvons apprendre, mais c’est un autre article.)

C’est la même chose pour la confiance en soi. Vous pouvez apprendre à faire preuve de respect et de décider d’utiliser cette compétence, peu importe ce que vous ressentez en votre for intérieur. Ce faisant, vous êtes susceptible de tenter des expériences qui vous permettront de vous sentir plus en confiance. Agir avec un manque de confiance peut vous amener à douter de vous-même et inciter les autres à vous traiter avec moins d’intérêt et de respect, ce qui entraîne une spirale infernale de doute, voire de perte de confiance.

Souvent, développer la compétence de confiance est lié à la persévérance : ne pas abandonner, ne pas baisser les bras, même face aux obstacles, pouvoir obtenir de l’aide et poser des limites, même si vous vous sentez gêné ou timide. Surmonter un sentiment d’insécurité et de doute de soi est un travail difficile.

Nous avons constaté que nos élèves acquièrent de la confiance en soi quand ils sont formés pour gagner en persévérance, alors que quelqu’un ne répond pas ou devient négatif. Par exemple, nous mettons en place des jeux de rôles dans lesquels un instructeur prétend être une personne occupée, intrusive ou impatiente lorsqu’un élève demande de l’aide ou pose des limites. Nous enseignons à nos élèves de persévérer à demander de l’aide à différentes personnes jusqu’à ce qu’ils obtiennent l’appui dont ils ont besoin.

L’article suivant est tiré du livre The Kidpower Book for Caring Adults: Personal Safety, Self-Protection, Confidence, and Advocacy for Young People (Kidpower pour les adultes bienveillants: sécurité inter-relationnelle, autoprotection, confiance en soi et défense des intérêts des jeunes).


Pour apprendre à mettre en place ce type de jeux de rôle avec vos enfants, venez à un de nos ateliers programmés.

Pour lire d’autres articles sur le sujet, inscrivez-vous à la newsletter.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *