Journée européenne du 112 : Pour se rappeler comment «Aller chercher de l’aide» !


TuTrinh Dufreney

Le 11 février est la journée européenne du 112. Nous profitons du 11 / 2 de chaque année pour se rappeler à quoi sert ce numéro.

Le 112 est le numéro d’urgence européen gratuit partout en Europe, depuis un fixe ou un portable, même sans carte SIM. Si on appelle depuis son portable français le 112 dans un autre pays européen, on est mis en relation avec une personne parlant le français, qui fera le relais linguistique nécessaire à une bonne prise en charge de la situation avec les secours locaux du pays. De même, en France, selon le type d’urgence nécessaire, l’appel sera transféré aux services pouvant vous venir en aide. Il est parfois difficile, et plus encore dans un moment de stress, de pouvoir réfléchir posément à qui appeler entre le SAMU, les pompiers, la police ou les trois à la fois. Pour les enfants, le 112 est idéal car il n’y a alors qu’un numéro à retenir.

En formation de Sauveteur Secouriste du Travail, l’idée de cet article m’est venue. Une petite mise en scène à faire avec mon ado pour qu’il sache quoi faire en cas d’urgence.

Aller chercher de l’aide

Tout d’abord, « aller chercher de l’aide » est une notion que même les adultes ont parfois du mal à s’approprier. Les freins sont de façon classique que « ce n’est rien », « ça va passer tout seul », « on va pas déranger du monde pour rien »…

Les 3 stratégies autour desquelles sont axés tous les outils Kidpower sont :

  • Etre attentif, calme et montrer une respectueuse confiance en soi
  • Prendre en charge la situation
  • Aller chercher de l’aide

Dans le volet « aller chercher de l’aide » des mises en scène permettent aux ados de s’entrainer avec respect et avec leurs adultes responsables pour être prêts à raconter une situation à d’autres adultes. A cet âge de transition vers l’âge adulte, certains ados ne veulent plus être pris pour des enfants.

Tout le monde peut avoir besoin d’aller chercher de l’aide

En premier, pour bien ancrer que « tout le monde peut avoir besoin d’aller chercher de l’aide », je me rappelle avec mon ado un moment où j’ai dû appeler de l’aide extérieure au téléphone. Par exemple quand j’ai dû appeler un médecin au téléphone ou un garagiste quand je suis tombée en panne. Inutile de raconter ma pire expérience en gestion d’une urgence, sauf si mon ado était présent(e). Si c’est le cas, c’est le moment de lui expliquer posément que quand il y a une urgence et qu’on n’a pas de formation pour aider la personne, le plus urgent est d’aller chercher de l’aide.

Je choisis une mise en scène sécuritaire émotionnellement

Je choisis une mise en scène qui implique l’ado si je sais qu’il peut le gérer émotionnellement : « On dit que tu t’es fait très mal au point que je doive appeler les urgences ». La plupart des enfants adorent faire comme si… comme s’il s’était cassé la jambe, comme s’il avait glissé et cogné la tête…Si mon ado est sensible ou réfractaire à jouer ce rôle, on peut impliquer un objet dans la mise en scène comme un pull, un vieux nounours… Par contre, l’objet est une vraie personne émotionnellement plus distante comme le fils du voisin ou un livreur de colis qui a glissé sur les marches de l’entrée. On appelle pour aider de vraies personnes uniquement.

Je donne l’exemple et passe un appel d’urgence avec calme, attention et respect

En tant qu’adulte, je montre l’exemple et fais une démonstration de comment passer l’appel parfait aux urgences. Même si le sujet peut être grave, le sur-joué peut montrer à l’ado que de passer l’appel avec calme, attention et respect est important pour que l’interlocuteur comprenne bien toute la situation.

En premier lieu, sur-jouer la panique, au point qu’on ne comprenne rien de ce qui est dit. Je demande alors à l’ado : « est-ce-que les secours ont compris qu’ils devaient venir ou pas ? ».

Ensuite sur-jouer le rire ou les bafouillements qui peuvent être une autre forme de réaction ou toute autre réaction automatique de l’ado. Comme pour la panique, mettre en avant qu’il est difficile en tant que secours de savoir s’il faut intervenir et je peux aussi entrainer mon ado à dire  avec calme et respect « je suis désolé(e), je ris (ou je bafouille) quand je ne suis pas bien ».

Et finalement, montrer l’appel avec toutes les informations nécessaires au secours pour intervenir.

Les informations importantes à donner

Je rappelle bien à mon ado qu’on ne donne JAMAIS des informations personnelles à n’importe qui, au téléphone comme sur internet. Des informations personnelles sont toutes celles pour retrouver une personne comme son nom, son âge, son adresse… Et justement le cas des urgences est l’exception qui confirme la règle. Il faut donner toutes les informations pour que les secours puissent arriver.

Je liste les informations importantes à donner et je l’adapte selon l’âge de mon ado et ses capacités. La liste présentée ci-après est la plus exhaustive possible :

  • On donne donc son nom et un numéro où rappeler, si la communication se coupe ou si les secours sont bloqués pour arriver. Il est toujours utile de connaitre le numéro de téléphone de la maison ou d’un portable des adultes de la maison.
  • L’adresse et toutes les informations pour pouvoir rentrer, comme connaître les digicodes peut être important pour gagner du temps.
  • Le nombre de personnes à venir secourir est aussi important car pour chaque personne gravement blessée il faut nécessairement un véhicule.
  • Et enfin décrire la situation que l’on a observée avec attention.

Pendant que mon ado s’entraine, je passe du temps avec lui/elle

On inverse les rôles et je savoure ce moment où mon ado s’entraine à appeler les secours pendant que je fais semblant d’être par terre sans connaissance. A la fin de la mise en scène je peux aussi le/la remercier d’avoir consacré du temps pour apprendre à appeler le 112.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.